Partagez | 
 

 pop-corn time, 15:42 - 01/02 (lloyd-snö)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Lawrence
MESSAGES : 1033
AGE : 37
LOCALISATION : SANTA FE (NM, USA)
EMPLOI : GÉRANT D'UN HÔTEL & CONSEILLER MUNICIPAL
CITATION : THE SADDEST THING ABOUT BETRAYAL, IS THAT IT NEVER COMES FROM YOUR ENEMIES.
JUKE BOX : O'NEILL BROTHERS, taps ~ BRAD PAISLEY, whiskey lullaby ~ DAUGHTRY, over you ~ TIM MCGRAW, me and tennessee ~ TYRONE WELLS, sink or swim ~ MARK SCHULTZ, letters from war ~ BREAKING BENJAMIN, unkown soldier ~ GLADIATOR OST, now we are free

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 55,100€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ZÉLIE) NAVEEN
Voir le profil de l'utilisateur http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: pop-corn time, 15:42 - 01/02 (lloyd-snö)   Lun 1 Fév - 21:02

@LLOYD-SNÖ & LAWRENCE
15:42 ~ 01/02, monday

Si Lawrence s'était longtemps tenu éloigné du stand de confiseries, échaudé par les capacités culinaires plus que limités dont avait fait preuve Margaret pendant la semaine des abysses, – qui lui semblait maintenant remonter à une éternité – il avait fini par se laisser tenter à la curiosité à force de voir Colin déambuler tous les jours avec gaufre, crêpe, pomme d'amour et compagnie. Outre le fait qu'on se demandait comment le candidat parvenait à garder la peau sur les os alors qu'il semblait manger comme un ogre, le barbu avait lui remarqué qu'il ne semblait pas souffrir d'empoisonnement, et donc qu'à priori les cochonneries qu'il avalait n'étaient au moins pas une menace pour la santé. Toujours un peu échaudé par les événements du prime de la veille, son interdiction de buzzer, le dilemme de Naveen dont il continuait à penser que c'était un mauvais choix qui pèserait sur chacune de leurs discussions pour la semaine à venir quand bien même il était soumis à tout un tas de choses dont ils ne pouvaient pas librement discuter pour l'instant, et certaines réponses du détecteurs qui l'avaient laissé perplexe, le barbu était resté dans son coin une bonne partie de la matinée. Exception faite du petit déjeuner partagé avec Jade dont il ne savait plus vraiment comment  lui apporter un peu de légèreté maintenant qu'il semblait bel et bien admis que sa sœur avait quitté le nid sans la prévenir. Il avait décidément du mal à suivre la relation qui suivait les deux rousses, et  ce n'était pourtant pas faute de s'être dès le départ dit qu'il n'était pas forcément utile d'essayer. Songeur, également préoccupé par des sujets dont il n'avait pas envie d'abreuver qui que ce soit, c'est donc par hasard ainsi qu'avec une pointe de curiosité qu'il avait cette fois-ci décide de s'arrêter au stand de Margaret, attiré par l'odeur de caramel qui s'en dégageait semblait-il encore plus que d'habitude. « Est-ce que c'est du pop-corn au caramel ? » qu'il avait alors demandé avec une curiosité presque enfantine tandis que ses yeux se posaient sur la vitrine. Et par là il voulait dire du véritable pop-corn au caramel, avec le caramel encore chaud qui dégoulinait jusqu'au fond du paquet. Au signe affirmatif de la vieille femme Lawrence avait hésité un court instant avant de reprendre « Alors j'en voudrais bien un peu, s'il vous plaît. Avec un peu de sel par dessus, si c'est possible … » Il n'en avait pas mangé ainsi depuis une éternité, parce que les occasions manquaient et que ce n'était clairement pas le genre de chose qu'il songerait explicitement à demander à Elsie. C'était Maureen qui en faisait, parfois ; Quand elle était enceinte elle en mangeait tout le temps, en rajoutant des vermicelles de couleurs et parfois même du beurre de cacahuètes ou du sirop de fraise … Le genre de truc horriblement écœurant mais qu'elle arrivait à manger par poignées entières à cette époque. Jusqu'à ce que Rosie vienne au monde et que sa mère recommence à se nourrir à base de céréales dont on ignorait parfois jusqu'à l'existence. Entendant finalement une voix derrière lui Lawrence s'était retourné pour trouver Lloyd, qui arrivait à sa rencontre. Bien qu'ayant plus ou moins fui la compagnie de ses camarades depuis son réveil Lawrence n'en était pas au point de faire sciemment faux-bond à quelqu'un, aussi il avait adressé un léger sourire à l'avocat avant de récupérer le pop-corn que lui tendait Margaret « Merci. » Voilà, il avait son pop-corn, il était content, et maintenant il pourrait regretter amèrement de s'être tenu si loin du stand depuis le début de la saison et de n'en découvrir le potentiel que la dernière semaine. Avant-dernière, peut-être, il n'avait pas encore décidé ce qu'il ferait la semaine prochaine. « Tu en veux ? » avait-il en tout cas commencé par proposer tout en désignant son bien du menton. « Tu m'as fait peur l'espace d'un instant, j'ai cru que j'avais dit quelque chose qui t'avais déplu hier soir. » Ou que c'était cette histoire avec Jade qui l'avait tracassé, bien que Lawrence ne voit pas trop ce qu'il y aurait eu à en dire, mais puisqu'il s'était éclipsé avant la fin du prime … Gageons cependant que si tel était le cas et s'il avait effectivement quelque chose à lui reprocher le candidat n'aurait pas pris l'initiative de venir à sa rencontre aujourd'hui. « Alors, tu as eu les réponses aux questions que tu te posais ? » Référence aux détecteurs de mensonges, à nouveau, puisque Lloyd lui avait confié la veille en avoir profité pour poser des questions à son sujet, sans toutefois développer suffisamment pour que Lawrence ne sache à quoi s'en tenir concernant le contenu des dites questions.




- i can see america trying
not to show her age -
avatar

Lloyd-Snö
MESSAGES : 1573
AGE : 28
LOCALISATION : CHICAGO, ILLINOIS.
EMPLOI : ASSISTANT STATE'S ATTORNEY & SWEDISH TEACHER.
CITATION : WOW ZERO TO JACKASS IN 3.2 SECONDS. - LG
JUKE BOX : BASTILLE - OBLIVION, HALSEY - GHOST, MARINA AND THE DIAMONDS - PRIMADONNA, FLORENCE AND THE MACHINE - SHIP TO WRECK, FIRST AID KID - MY SILVER LINING.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 24 800€
RELATIONS:
PARTENAIRE: KHADIJA
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: pop-corn time, 15:42 - 01/02 (lloyd-snö)   Mar 2 Fév - 18:04

Lloyd regarde les choses d'un nouvel œil depuis hier soir. Parce qu'elles ne sont plus exactement les mêmes. C'est la première fois qu'il se sent véritablement en danger, qu'il y a des chances plus importantes qu'il soit éliminé dimanche. Alors cette constatation, cette certitude que les probabilités sont contre lui, lui ouvre les yeux sur le nid. Chaque tableau, chaque miroir, chaque attraction regagne de l'intérêt. Les extérieurs lui semblent du coup plus plaisants, en somme plus festifs, un peu moins dérangeants. Même les forains lui paraissent plus sympathiques. Et c'est cette nouvelle appréciation des tenanciers qui lui fait réaliser qu'il hallucine ou du moins se nourrit d'illusions. Croisant Lawrence qui, à travers ses nouveaux yeux, paraît encore plus beau à Lloyd qu'il ne lui a toujours semblé, Snö sort de sa rêverie pour répondre à l'offre qui lui a été faite. « Non merci, je tente de retrouver la ligne avant de sortir et le pop-corn caramélisé ne va pas beaucoup m'aider ! » dit-il avec un sourire. Pas qu'il soit véritablement au régime, c'est plutôt qu'il contrôle avec un peu plus de vigilance ce qu'il fout dans sa bouche cette semaine. Histoire qu'Arthur et Mei le reconnaissent et ne se demandent pas qui est cette personne qu'ils retrouvent. Lloyd ou la personne qui a mangé Lloyd ? Lorsque Lawrence reprend la parole c'est une nouvelle un peu déstabilisante qui percute Lloyd-Snö. Il n'avait pas conscience de s'être montré aussi peu poli. En y réfléchissant un peu il doit admettre qu'il a pris la poudre d'escampette assez rapidement mais ce n'était en rien la faute de Lawrence. « Peur à ce point ? » fait-il doutant un peu que le brun ait réellement eu raison de s'inquiéter, ce n'est pas comme s'il avait fait quelque chose de mal. Et puis, Lloyd dit toujours les choses quand on lui marche sur les pieds et qu'on fait quelque chose qui lui déplaît alors il n'y avait aucun risque.  « Ah ouais... non c'est juste que c'était un peu étouffant comme ambiance et que j'avais besoin de prendre l'air, alors je suis sorti fumer une cigarette et respirer. Au final une fois que j'ai été en coulisse j'ai plus eu la foi de revenir et j'ai préféré attendre qu'on m'appelle pour les dilemmes. » explique-t-il finalement. Faut dire que d'un coup ils s'étaient retrouvés à cinq ou six à parler ensemble et que Lloyd s'est mis à suffoquer. Il n'était déjà pas très concentré pendant le début de ce prime, mais le fait de ne plus arriver à suivre les conversations n'a pas aidé. Aussi a-t-il préféré se retirer. Ça n'avait au fond rien à voir avec Lawrence. « Ouais, mais c'était pas très surprenant. » répond-il au sujet des questions du détecteur de mensonge. Il se doutait un peu des réponses que fournirait son camarade aux questions qu'il lui avait dirigées et il n'a pas été perturbé. Ce qui lui a fait lever un sourcil en revanche, ce sont les questions sur Naveen. Une à laquelle Lawrence a répondu qu'il ne pensait pas pouvoir tomber amoureux et l'autre... « Par contre je veux bien revenir sur le fait que tu te sentes prêt à vivre avec Naveen... c'est un sacré engagement ! » Il n'y a pas de jugement dans sa voix, il est plutôt content pour ses amis s'ils pensent pouvoir s'installer ensemble. Naveen doit être au paradis depuis qu'il a vu ça. Ce qui fait un peu peur à Lloyd c'est le paradoxe. Lui il n'imagine pas rester avec Arthur si un jour il ne l'aime plus. Alors s'installer avec quelqu'un dont on ne pense pas pouvoir tomber amoureux lui semble un peu étrange.
avatar

Lawrence
MESSAGES : 1033
AGE : 37
LOCALISATION : SANTA FE (NM, USA)
EMPLOI : GÉRANT D'UN HÔTEL & CONSEILLER MUNICIPAL
CITATION : THE SADDEST THING ABOUT BETRAYAL, IS THAT IT NEVER COMES FROM YOUR ENEMIES.
JUKE BOX : O'NEILL BROTHERS, taps ~ BRAD PAISLEY, whiskey lullaby ~ DAUGHTRY, over you ~ TIM MCGRAW, me and tennessee ~ TYRONE WELLS, sink or swim ~ MARK SCHULTZ, letters from war ~ BREAKING BENJAMIN, unkown soldier ~ GLADIATOR OST, now we are free

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 55,100€
RELATIONS:
PARTENAIRE: (ZÉLIE) NAVEEN
Voir le profil de l'utilisateur http://madebyumita.tumblr.com/

MessageSujet: Re: pop-corn time, 15:42 - 01/02 (lloyd-snö)   Jeu 4 Fév - 21:10

Il n'avait rien avalé depuis le début de la journée, en dehors de ses deux tasses de café du petit-déjeuner, et c'était peut-être l'une des raisons pour lesquelles l'odeur qui s'échappait du stand de confiserie lui avait soudainement fait autant envie, alors que d'ordinaire il passait tous les jours devant sans vraiment prendre le temps de s'y arrêter. Aucune confiance dans le savoir faire de Margaret, et donc de forts soupçons quant au fait que la bonne odeur du stand ne pouvait pas être autre chose qu'un attrape-nigauds, peu importe ce que Colin clamait à ce sujet … Colin n'était après tout pas le candidat qui lui viendrait à l'esprit en priorité si on lui demander de citer quelqu'un à croire sur parole. Mais aujourd'hui sa gourmandise le perdrait, peut-être, il n'avait rien mangé depuis la veille et se sentait doucement appâté par l'odeur de pop-corn au caramel chargés de souvenirs à la saveur désormais un peu douce-amère. Et puisque Lloyd avait débarqué en même temps que son sachet de pop-corn Lawrence lui en avait naturellement proposé, l'avocat déclinant gentiment son offre en prétextant avoir besoin de retrouver la ligne. Lui adressant un regard dubitatif, puisqu'après Achille et lui Lloyd était probablement une de ceux qui fréquentait la salle de sport avec le plus d'assiduité, il n'avait malgré tout pas insisté et s'était contenté de piocher dans ses pop-corn tout en commentant vaguement la manière dont son camarde s'était éclipsé lors du dernier prime. Bon, « peur » était plutôt une façon de parler, mais d'avoir involontairement froissé son camarade aurait malgré tout dérangé Lawrence, bien que cela ne semble finalement pas être le cas. Se déplaçant légèrement pour aller s'adosser au côté du stand, le barbu avait en parlant du prime songé à la réflexion faite par Lloyd un peu avant que leurs détecteurs ne soient dévoilés ; Visiblement il en avait profité pour poser certaines questions, auxquelles il avait de toute évidence reçu les réponses qu'il attendait. « Parce que je suis prévisible, ou parce que tu es perspicace ? » Le sourire dessiné sur ses lèvres tendait à prouver que la question n'était qu'à demi sérieuse, ne serait-ce que parce que Lawrence avait conscience de ne pas être particulièrement imprévisible. Plus maintenant qu'il se considérait comme un adulte responsable, en tout cas. « C'était lesquelles, tes questions ? » Simple curiosité de sa part. Certaines questions malgré tout l'avaient laissé un peu dubitatif, puisque semblant avoir été posées principalement pour tenter de le mettre dans une situation fâcheuse. Il y avait un gouffre entre les questions posées pour tenter de débusquer le secret de ses camarades, et auxquelles Lawrence avait répondu sans arrière-pensée, et les questions posées principalement pour mettre à mal certaines affinités créées pendant leur séjour. Khadija en avait semble-t-il fait les frais, par exemple, quant à Lawrence l'accumulation de questions concernant Naveen l'avait il est vrai un peu dérangé. Et elles n'étaient de toute évidence pas tombées dans l'oreille d'un sourd à en juger par la réflexion de Lloyd à ce sujet. « Ça fait deux mois et demi qu'on vit sous le même toit, dans un sens … c'est amplement suffisant pour savoir si une cohabitation est envisageable ou non, en temps normal. » Il avait haussé les épaules, l'air un peu pensif. « C'était une réponse hypothétique plus qu'une proposition … ça n'engage à rien, au fond. Tout ce que ça veut dire c'est que peu importe quand ou pour combien de temps, Naveen pourra considérer que chez moi c'est aussi chez lui. » Il ne savait pas si cela semblait plus clair, formulé de cette manière. Il n'essayait pas de forcer la main de Naveen, ou de le pousser à faire quoi que ce soit, et il pensait déjà avoir été suffisamment clair à ce sujet avec le principal intéressé après le prime. « Je te sens un peu dubitatif. » ce n'était pas un reproche, plutôt une constatation teintée d'une pointe de résignation. Il commençait à s'habituer, ici ou à l'extérieur il avait l'habitude que l'on doute de ses bonnes intentions, et il ne pouvait pas reprocher que ce soit le cas quand la situation qui les liait lui et Naveen lui semblait déjà à lui-même aussi … particulière. Difficile à définir, ou à faire renter dans une case quelle qu'elle soit.




- i can see america trying
not to show her age -
avatar

Lloyd-Snö
MESSAGES : 1573
AGE : 28
LOCALISATION : CHICAGO, ILLINOIS.
EMPLOI : ASSISTANT STATE'S ATTORNEY & SWEDISH TEACHER.
CITATION : WOW ZERO TO JACKASS IN 3.2 SECONDS. - LG
JUKE BOX : BASTILLE - OBLIVION, HALSEY - GHOST, MARINA AND THE DIAMONDS - PRIMADONNA, FLORENCE AND THE MACHINE - SHIP TO WRECK, FIRST AID KID - MY SILVER LINING.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 24 800€
RELATIONS:
PARTENAIRE: KHADIJA
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: pop-corn time, 15:42 - 01/02 (lloyd-snö)   Ven 5 Fév - 1:50

La question le fait sourire. Lloyd doit bien avouer qu'elle est légitime mais il ne se  sent pas d'insulter Lawrence en lui disant qu'il est transparent. Ce serait à la fois complètement faux et une insulte à sa personnalité que Lloyd trouve par ailleurs fascinante et complexe.  « Peut-être un peu des deux. Mais c'est surtout que je commence à te connaître. » avoue-t-il après un moment de suspense pas très réussi. Les détecteurs de mensonge n'ont vraiment pas été un sujet que Lloyd a abordé en profondeur tout au long de l'aventure, mais la quantité d'interrogés et les questions posées ont fait un splash cette semaine aussi les gens semblent-ils plus intéressés que jamais par la rubrique assumée -une fois n'est pas coutume- par Akela. « Le trade-off de Zélie pour Naveen. Que je ne pensais pas voir apparaître tant la réponse me semblait évidente, on en avait discuté dans la semaine. La seconde portait sur la possibilité que tu aies souffert de stress post-traumatique après l'exercice de tes fonctions de militaire. » Sur ça aussi Lloyd n'avait pas eu beaucoup de doute, parce que Lawrence a laissé transparaître à plusieurs reprises l'impact que son ancien métier a eu sur lui. L'abandon, ou plutôt le don, des médailles à Naveen après y avoir été attaché pendant des années a été un indicateur assez fort pour Lloyd-Snö du poids que représentent encore aujourd'hui les souvenirs de guerre. La conversation vire sur Naveen et sur la possible cohabitation entre eux. Lloyd a vu ça comme une déclaration, presque une invitation, ce qui explique son intérêt. Cependant il éclate de rire quand Lawrence admet qu'après deux mois et demi à vivre au quotidien ensemble, il peut se prononcer sur la possibilité de s'installer sous le même toit. « Je comprends. Après tout j'ai commencé à vivre avec mon mari une demie-journée après l'avoir rencontré alors deux mois et demi, ça nous aurait soit convaincu qu'on est fait l'un pour l'autre ou au contraire complètement découragé ! » plaisante-t-il à moitié. Des études ont prouvé que les couples qui s'installent ensemble après s'être mariés ont plus de chance de rester ensemble que les couples se mariant après des années de vies communes. Il semblerait en effet que l'engagement forcent les nouveaux colocataires à faire plus d'efforts là où les gens ayant un passé ensemble se mordent plus vite le nez. Alors quand on épouse un inconnu avec lequel on s'installe le lendemain de la lune de miel, la quantité d'effort est colossale.  Cependant lorsque Lawrence dit qu'il sent Lloyd « dubitatif » celui-ci ne peut que désapprouver. « Dubitatif ? Non pas vraiment. Je trouve ça bien. Je te cache pas que je m'inquiète un peu pour Naveen, mais ça ne veut pas dire que je doute de tes motivations, au contraire. Je te connais et je suis persuadé que tu n'as que de bonnes intentions à son égard. » affirme-t-il. Parce que clairement il a confiance en Lawrence pour prendre soin de son partenaire. En bon vétéran, Lawrence est -aux yeux de Lloyd- forcément une personne profondément bonne. On ne se bat pas pour un pays et pour des valeurs si on n'a pas le cœur à les respecter. « J'ai juste peur qu'il finisse par souffrir. Je vois comment il te regarde et... il a sacrifié la moitié de sa cagnotte pour ne pas être séparé de toi pendant une semaine. Je crains juste qu'il fasse des sacrifices à l'extérieur et qu'un jour il les regrette. Mais c'est un grand garçon, je dois avoir confiance en lui pour décider ce qui est bon pour lui. » conclut-il parce que c'est ce qui l'inquiète le plus au fond. Naveen est le genre de romantique absolu qui serait prêt à quitter son pays, sa famille, ses amis pour vivre avec la personne qu'il aime. Une séparation qu'il ferait volontiers mais qui pourrait un jour lui peser. Rien qui soit la faute de Lawrence en soi. Ni même la faute de Naveen. C'est ni plus ni moins que le danger de l'amour.

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: pop-corn time, 15:42 - 01/02 (lloyd-snö)   

 

pop-corn time, 15:42 - 01/02 (lloyd-snö)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Histoire attendrissante de Cornelia Otto Schutt Ti Corn une Haitiano-Allemande
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Extérieur :: Le stand de confiseries-