Partagez | 
 

 There used to be a monster under your bed Ω 08.02 à 17h29

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Lloyd-Snö
MESSAGES : 1573
AGE : 28
LOCALISATION : CHICAGO, ILLINOIS.
EMPLOI : ASSISTANT STATE'S ATTORNEY & SWEDISH TEACHER.
CITATION : WOW ZERO TO JACKASS IN 3.2 SECONDS. - LG
JUKE BOX : BASTILLE - OBLIVION, HALSEY - GHOST, MARINA AND THE DIAMONDS - PRIMADONNA, FLORENCE AND THE MACHINE - SHIP TO WRECK, FIRST AID KID - MY SILVER LINING.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 24 800€
RELATIONS:
PARTENAIRE: KHADIJA
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: There used to be a monster under your bed Ω 08.02 à 17h29   Lun 8 Fév - 15:43

@Greta

Le nid s'est considérablement vidé après les demi-finales. Lloyd comprend, certains des éliminés aux portes de la finale n'avaient peut-être pas envie de passer une semaine à contempler ce qu'ils auraient pu avoir et lui-même aurait pris la poudre d'escampette pour quelques jours s'il avait pas été qualifié. Greta est restée malgré tous les pronostics de Lloyd qui pensait qu'elle aurait sauté dans le premier avion pour voir son -grand- garçon. Ça lui fait plaisir de se sentir soutenu par ses camarades. Lui qui jusqu'à la demi-finale n'a pas été stressé vit maintenant une semaine entre excitation à l'idée d'être en finale, le stress de finir dernier, la hâte de revoir sa famille et l'angoisse de ce qu'il va trouver à l'extérieur. Tout ce méli-mélo de sentiments lui ferait presque tourner la tête. « C'était vraiment pas de chance que ton secret pète à quelques heures de valider ta cagnotte... » il dit ça sans l'ombre d'un sourire. Il est sûr que Colin a besoin de l'argent aussi, mais Greta avait des plans pour ce fric. L'un dans l'autre elle s'est faite prendre à son propre jeu. Ce sont probablement les indices sur son secret qu'elle a accepté de lâcher contre de l'argent lors du prime précédent qui ont permis à Colin de trouver. L'appât du gain l'a rendue aveugle un instant. Mais Lloyd veut surtout parler avec elle pour de vrai. De choses qu'il a apprises durant le prime et qui lui ont fait de la peine parce que Greta, ils la voient tous comme la femme forte et indépendante et qu'il a compris qu'à une époque elle a failli crever pour cette liberté.« Comment on fait pour réapprendre à vivre quand on a passé cinq ans avec un monstre ? » Ses mots sont calmes et pourtant pleins d'émotion. Lloyd ne peut pas imaginer être dans une telle situation. Le jour où Arthur lève la main sur lui, il perdra tout droit de voir Mei, Lloyd lui fera cracher le moindre dollar et le laissera croupir en taule. Qu'on puisse être aussi barbare avec quelqu'un qu'on prétend aimer le dépasse complètement mais ce qui l'intéresse le plus c'est comment Greta s'en est sortie et s'est reconstruite. Pas les années de douleurs.
avatar

Greta
MESSAGES : 483
AGE : 43
LOCALISATION : New-York
EMPLOI : Danseuse.
JUKE BOX : Adele ~ I miss you. Twenty One Pilots ~ The Judge. Tove Styrke ~ Borderline. Gin Wigmore ~ Holding on to hell. Jabberwocky ~ Alastor. Raign ~ Don't let me go. Clare Bowen ~ Black Roses. JoJo ~ Save your soul. Eva Simons ~ Bludfire.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 5000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (Pablo) Scarlett
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There used to be a monster under your bed Ω 08.02 à 17h29   Lun 8 Fév - 18:58

Neuvième, je n’ai pas terminé dernière hier soir mais presque. Pas de quoi me faire honte pour autant, neuvième sur vingt-quatre ce n’est déjà pas mauvais du tout. Je ne me suis pas concentrée sur les résultats qui plus est, beaucoup de secrets ont été très difficiles à découvrir, une bonne grosse dose de tristesse en émanant, ils m’auront permis de mieux cerner la plupart de mes camarades et de pouvoir enfin obtenir les éléments essentiels pour achever de les découvrir. Mon élimination aurait très logiquement pu signer la fin de mon aventure mais j’ai choisi de m’offrir vingt-quatre heures supplémentaires, après cela je tournerais définitivement la page. Partir sans avoir pu discuter avec certains candidats de leur secret tout en répondant à d’éventuelles questions concernant le mien me paraissait impensable. En parlant des secrets, le seul intitulé le plus léger entre gros guillemets est celui de Lloyd-Snö qui a participé à la conception d’une cinquante de bébés indirectement en faisant don de son sperme. Ce secret est tout aussi important, il m’aura à nouveau permis de voir ô combien il est généreux, a-t-il conscience de tout ce qu’il a offert aux parents des enfants qu’il a permis de concevoir ? Son sourire illustre ses propos, avec le recul j’ai peut-être mis mon secret en danger inutilement, pour la beauté du jeu. « Tant pis, j’ai gagné cinq mille euros, c’est toujours cela… » J’ai suffisamment d’argent de côté pour pouvoir compléter, j’aurais juste préféré ne pas avoir à toucher à ce que j’ai mis des années à placer en cas de pépin. « Et puis bon… » Je commence, le sourire s’élargissant à perte de vue. « J’peux toujours m’arranger pour faire quelques couvertures en cas de besoin, il parait que faire le buzz ça rapporte ! » Loin de moi l’idée d’aller jusqu’à la sextape à la Kardash’, donner quelques interviews sur mon secret et aider les femmes qui sont victimes de compagnons abusifs éventuellement. « Tu donnes toujours du sperme ? » Je le questionne, sans aucun tact, y aller avec de gros sabots c’est mon truc. Lloyd-Snö opte pour une manière plus douce de rentrer dans le vif du sujet lorsqu’il commence à me poser des questions sur ma reconstruction. J’ai toujours autant de mal à me livrer sur le sujet, après autant d’années on aurait pu penser que ce serait plus facile et pourtant… Et pourtant les blessures sont toujours présentes. « Il n’y a malheureusement pas de recettes magiques. Le plus important c’est de parvenir à se reconnecter au monde qui nous entoure, trouver des personnes de confiance pour te tirer vers le haut lorsque tu baisses les bras. » Combien de fois ais-je pensé ne pas être capable de m’en sortir ? J’ai baissé les bras plus d’une fois et sans eux je n’en serais pas là aujourd’hui. « Je me suis accrochée à la danse comme a une bouée de sauvetage pour ne pas sombrer, je le devais à mon fils, il est la raison pour laquelle je me suis autant battue ! » Les larmes me montent aux yeux, pouvoir être honnête à deux cent pourcent me fait bizarre, moi qui me suis attelée à ne jamais trop en dévoiler depuis le début du jeu.
avatar

Lloyd-Snö
MESSAGES : 1573
AGE : 28
LOCALISATION : CHICAGO, ILLINOIS.
EMPLOI : ASSISTANT STATE'S ATTORNEY & SWEDISH TEACHER.
CITATION : WOW ZERO TO JACKASS IN 3.2 SECONDS. - LG
JUKE BOX : BASTILLE - OBLIVION, HALSEY - GHOST, MARINA AND THE DIAMONDS - PRIMADONNA, FLORENCE AND THE MACHINE - SHIP TO WRECK, FIRST AID KID - MY SILVER LINING.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 24 800€
RELATIONS:
PARTENAIRE: KHADIJA
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There used to be a monster under your bed Ω 08.02 à 17h29   Mar 9 Fév - 2:49

Elle lui rappelle qu'elle a quand même touché cinq mille euros et Lloyd opine du chef. Greta a raison de rester positive, cinq mille balles c'est pas rien, pour certaines personnes ça serait même une fortune. « T'as raison de voir les choses du bon côté. » lâche-t-il en passant directement à un rire franc quand elle dit qu'elle se fera du fric sur le dos de la presse. Greta est maligne, elle ne perd pas le Nord et Lloyd trouve ça rafraîchissant. « Je suis sûr que les magazines vont s'arracher Greta, la Mama Insoumise qui a botté le cul et les oreilles des candidats ! » dit-il en riant. C'est fou qu'aujourd'hui ils puissent rire de leur petit accrochage qui reste dans les annales de la saison. La rancoeur n'est plus du tout de rigueur, ils sont presque devenus amis ces dernières semaines. Une progression que personne n'avait vu venir, surtout pas Allen ! Elle s'interroge sur son avenir de donneur de sperme et il éclate d'un rire inexpliqué. Puis, parce que c'est pas très sympa de rire pour un truc qui se passe dans sa tête, il lâche, entre deux rires : « Pourquoi tu envisages de dépenser ta cagnotte dans une fécondation in vitro qui jouira de mon code génétique ? » Cinq mille euros, ça fait même pas six mille dollars US. C'est largement en dessous des prix pratiqués par la clinique privée qui s'occupe de son ADN. Mais peut-être que pour Greta ils feront un prix d'ami. « Non, sans rire, je suis toujours donneur, je donne beaucoup moins depuis un an ou deux, mais c'est parce que la nouvelle génération de donneurs est arrivée et qu'ils attirent plus de gens. Et puis il y a des périodes. En fonction des stars à la mode, tout ça, si le mec le plus sexy de l'année c'est un blond aux yeux bleus, j'ai très peu de demande et inversement. » Lloyd comprend, il ne juge pas, l'air du temps est important pour les parents qui choisissent le père biologique de leur future progéniture en fonction d'un coup de cœur sans penser à l'avenir. D'autres sont plus malins et choisissent un donneur qui leur ressemble histoire que l'enfant ne soit pas blond aux yeux bleus dans un foyer noir. « Mais je crois que je vais devoir retirer mon dossier maintenant que je suis « célèbre » parce qu'il y a un risque que des couples viennent à la clinique pour avoir « l'enfant de ». Et ça c'est contre tout ce en quoi je crois. Je verrais en fonction de la demande. » dit-il un peu amer parce qu'il n'avait pas pensé à ça au moment de s'inscrire. Il prendra sa retraite de donneur à vingt-sept ans, sans regret. Il la reprendra peut-être d'ici quatre ou cinq ans, quand les gens auront oublié le candidat de télé-réalité. « J'ai du mal à imaginer l'enfer que tu as pu vivre... Personne ne mérite ça. » dit-il quand Greta lui raconte son histoire, avant d'ajouter : « Parfois on trouve sa force dans les plus fragiles des créatures. Ton fils doit être sacrément fier. » C'est une vérité qu'il ne peut retenir, parce qu'il sait qu'en tant que parent, on a toujours une certaine fierté envers ses enfants, mais pas toujours de retour. Les rendre fier, c'est toujours agréable. Devant l'émotion qui se dégage d'elle, Lloyd lui pose la main sur l'épaule. « Eh ! Souris ! Je vais faire quoi moi si ma Greta-grande-gueule elle devient toute tendre ? » fait-il avec un petit sourire. C'est quoi ça ? Une Greta triste ! Du jamais vu ! Ils vont faire un pic d'audimat là, ça va pas du tout !
avatar

Greta
MESSAGES : 483
AGE : 43
LOCALISATION : New-York
EMPLOI : Danseuse.
JUKE BOX : Adele ~ I miss you. Twenty One Pilots ~ The Judge. Tove Styrke ~ Borderline. Gin Wigmore ~ Holding on to hell. Jabberwocky ~ Alastor. Raign ~ Don't let me go. Clare Bowen ~ Black Roses. JoJo ~ Save your soul. Eva Simons ~ Bludfire.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 5000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (Pablo) Scarlett
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There used to be a monster under your bed Ω 08.02 à 17h29   Jeu 11 Fév - 13:57

Je ne quitte peut-être pas Fake Lover avec une belle petite fortune dans mes poches mais j’ai malgré tout remporté cinq mille euros, il y a pire comme somme et je m’en contente largement. Toutes ces années j’ai placé de l’argent que j’aurais aimé ne pas avoir à toucher tout de suite pour lancer ce projet de comédie musicale qui me tient à cœur mais je me sens prête à prendre le risque. Cette émission m’aura apporté le sens du jeu, je n’ai jamais été aussi intéressée à l’idée de tout remettre en question pour avancer. Au pire des cas je trouverais un moyen de tarifer d’éventuelles interviews à la presse, ils raffolent des cancans et ils tenteront probablement de nourrir leurs articles en nous contactant tous les uns après les autres. Hors de question que je mente ou crache sur mes camarades pour obtenir un beau petit chèque cela dit, j’ai déjà mes limites bien imposées. « Peut-être même que l’on me proposera le rôle d’une méchante sorcière diabolique qui arrache des oreilles au cinéma ! » J’en doute fort, mais j’imagine assez bien le tableau dans ma tête et je trouve cela diablement amusant. Je n’aurais pas trop à forcer le trait, il suffira de me mettre suffisamment en colère. J’en profite pour rebondir sur le secret du jeune homme, donneur de sperme, père d’une cinquantaine d’enfants, autant vous dire que si chacun d’entre eux décidait un jour de faire connaissance il aurait du pain sur la planche. Je ne me suis jamais renseignée sur le sujet, j’ignore s’il existe des clauses de confidentialité, ce doit probablement être le cas. Un rire franc me ferait presque me plier en deux, Lloyd-Snö est très amusant. « Je suis grillée ! » Je signale, l’œil rieur. « Non, je pense ne plus avoir la patience nécessaire pour élever un enfant ! » J’ai eu la chance d’avoir mon fils très (trop) tôt, j’ai pu être dynamique, impulsive et fraiche dans ma manière de l’éduquer, j’ai appris certaines choses à son contact, aujourd’hui j’aurais beaucoup trop peur d’être la vieille peau qui ne comprend rien aux maux d’une génération beaucoup trop éloignée de la sienne. Lloyd me confesse qu’en ce moment il donne moins, son explication se tient. « Has been avant l’heure, quel dommage ! » Je surenchéri en riant, le client est roi comme on le dit si bien. Sa remarque sur la demande qui pourrait soudainement être multipliée parce qu’il est passé à la télévision me laisse un instant rêveuse. « C’est un risque, en effet, ce serait même une nouvelle preuve de la stupidité des gens ! » Parler de ma propre histoire me fait toujours cet effet, je la garde généralement secrètement enfouie mais puisque mon secret concernait directement ce pan de ma vie je n’ai guère d’autres choix que d’offrir quelques détails si on me le demande. L’émotion est vive. « Je me sentirais toujours stupide et coupable d’avoir perdu autant de temps, de ne pas avoir ouvert les yeux plus tôt ! » Je suis aussi fautive qu’Adrian, cet homme qui a tout gâché alors que nous étions fous amoureux l’un de l’autre. Il m’arrive de me poser cette seule et unique même question lorsque je pense à lui, cette putain de question récurrente : Pourquoi ? Quelque chose l’a fait changer après la naissance de notre fils, il n’était pas comme ça avant… Que fera Lloyd-Snö sans une Greta toujours en train de gueuler ? Bonne question, j’esquisse un petit rire, chassant mes larmes d’un revers de la main. « Tes oreilles ne seront plus jamais en danger pour commencer ! »

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: There used to be a monster under your bed Ω 08.02 à 17h29   

 

There used to be a monster under your bed Ω 08.02 à 17h29

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre
» Nos beau Accessoire du monster Combo
» Monster Hunter Orage
» Monster Combo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Premier étage :: Chambre caramel-