Partagez | 
 

 des gens normaux y'en a plein dehors, mais j'les regarde à la télé - 02/10 - 1h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Dani
MESSAGES : 878
AGE : 25
LOCALISATION : RABAT < MAROC.
EMPLOI : CHAUFFEUR DE TAXI.
CITATION : No matter how far you run, you can never truly escape, everything catches up to you at the end and when it does, it usually kicks your ass.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 30 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: arès. (penny ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: des gens normaux y'en a plein dehors, mais j'les regarde à la télé - 02/10 - 1h30   Lun 1 Oct - 20:53

elliot

« Aoooonhh.. » Je.. je sais pas ce que j'ai, putain. « Grrahoon.. » Il se passe quoi, vous croyez ? Je crois que j'ai mangé un monstre, et que du coup, il fait tout pour pouvoir ressortir. Enfin, non, j'ai pas mangé de monstre, du coup, puisque que je crève la dalle. Ce bruit ? Le son que mon ventre exerce quand ce con réclame à bouffer. Sauf que voilà, il y a un hic: enfin plusieurs, en fait. Je suis dans mon lit, je suis bien, j'ai bien chaud, j'ai pratiquement mes mains sur la poitrine de Penelope. En bref, la vie est belle. Sauf que voilà, j'arrive pas à dormir, parce qu'on dirait que j'ai pas bouffé depuis quinze jours. Vous vous rendez compte ? Moi, Dani, ne pas manger ? Je dois être celui qui bouffe le plus, tiens. Là, pour le coup, j'avoue que je comprends pas. Mais bon, pour ne pas claquer pendant la nuit de famine, pure et dure, je me lève assez péniblement. Mes mains se calent contre ma tête, mes pieds s'entrechoquent une fois sur le sol, je me lève, je vacille un peu. Non, je ne marche pas droit. Remarque, ça n'a jamais été le cas, du coup je me dis que c'est rassurant. Je commence à foutre un pied devant l'autre, je me magne un peu, j'ai la dalle. Les bras croisés sur le torse, je boude un peu. J'en ai marre, j'étais bien, emmitouflé dans mes couvertures, une belle plante à mes côtés. Et puis cette merde d'estomac qui commence de plus en plus à me faire chier. Et en plus de ça, je me trompe d'endroit. Je sais pas trop où j'ai atterit, y'a plein d’araignées, enfin, des toiles, plutôt. Rassurant, je sais. Je tourne les talons, un peu froussard. J'arrive finalement à la cantine, et là, c'est pas le moment de me faire chier. Okay ? Bon, y'a personne. J'ai envie de dire que: tant mieux, sinon je l'aurai poussé, l'aurais tué puis mangé. Là je suis capable de manger mon pied, malheureusement j'ai jamais été assez souple et si je me le coupe je risque de m'évanouir en voyant le sang bien avant que je puisse apporter l'objet à ma bouche. Enfin bref, un bazar ! Baaazar. Soit. Je me dirige vers le frigo américain, que j'ouvre aussitôt. Je trouve une part de gâteau au chocolat. Je sais pas de quand elle date, je sais pas si quelqu'un l'a fait tombée, puis marché dessus. J'en sais rien; mais je crois bien que je m'en fous. Je sors la nourriture du réfrigérateur, me léchant déjà les babines. Et puis, d'un coup, qu'est-ce qui se passe ? La part de gâteau me glisse des mains et fini sur le sol. Premier réflexe ? Pousser un loooooong, très looooooong soupire. Ouais, ça me saoule, je dois faire un dessin ou ça ira ? « Je vais me tuer, et puis ça sera parfait-, oh oh, oh oh ! » dis-je, chantonnant cette phrase, un peu les nerfs. Le sort s'acharne sur moi, diantre !
avatar

Elliot
MESSAGES : 778
AGE : 29
LOCALISATION : LOS ANGELES.
EMPLOI : CRITIQUE DE MUSIQUE INDEPENDANTE.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 7000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: DAGGA
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: des gens normaux y'en a plein dehors, mais j'les regarde à la télé - 02/10 - 1h30   Mar 2 Oct - 22:52

Je me tiens près de la fenêtre de la cuisine, un mug portant l’effigie de Aladdin Sane (ma tasse fétiche) à la main. Je sirote ma tisane à la camomille-anis dans le calme apparent de la nuit. Les gens qui ont investi ces lieux il y a peine quelques minutes ont foutu le camps, laissant derrière eux des traces de leur passage. L'odeur de cuisine embaume la pièce. Une odeur qui me rassure. Heureusement que j'ai apporté avec moi Tropique du Capricorne de Miller avec moi pour tuer le temps. Je m'avachis sur une chaise en bois, posant ma tasse sur le bord de la table à manger. Après avoir feuilleté quelques pages, je saisis ma tasse que je porte à mes lèvres. J'en bois une gorgée. J'en savoure l'arôme avec une satisfaction non dissimulée tandis que le liquide se diffuse dans tout mon corps le réchauffant au passage. Les minutes passent, s'écoulent. Je m'ennuie jamais lorsque j'ai un livre à porter de main. N'importe quel livre me satisfait. Je ne suis pas difficile. Je frôle le dernier mot de la phrase quand je suis interpellée par la présence d'une autre présence dans la pièce. Il ne m'a pas vu. Ses yeux sont obnubilés par la surface lisse du réfrigérateur. Une petite fringale, mon gars ? Je hausse un sourcil interrogateur en l'observant mettre son nez à l'intérieur du frigo pour en ressortir un part de gâteau. Il a trouvé l'objet de sa convoitise. Malheureusement, il n'a pas de réjouir de sa trouvaille que le gâteau lui glisse des mains. Soudain, un long, un très long soupir sort de ma bouche. Je me retiens de me rire face à son visage démuni. Je dépose mon livre à plat sur le meuble. - Je vais me tuer, et puis ça sera parfait-, oh oh, oh oh ! J'arrive derrière lui. Je lui tapote doucement le dos. - T'inquiète. J'ai fais une tarte aux myrtilles. Il a l'air affamé en plus. C'est une tarte que j'ai fais ce matin. Je l'ai mise dans le frigo, étiqueté avec mon nom pour que personne y touche. Je lui ai trouvé une belle planque. J'ouvre le frigo et y mets ma tête. Je sors la tarte emballée d'un film plastique. - Suis-moi. Je lui souris. Je la pose sur la table, j'enlève le film qui le protège. Je me dirige vers les armoires et en sors de petites assiettes. Je reviens et je coupe une part pour chacun que je mets sur une des assiettes. Je l'invite à s'asseoir d'un mouvement de tête. Je pousse son assiette vers lui. - Vas-y ! Régale-toi. Je me rassois et le regarde prendre une première bouchée. Verdict ?
avatar

Dani
MESSAGES : 878
AGE : 25
LOCALISATION : RABAT < MAROC.
EMPLOI : CHAUFFEUR DE TAXI.
CITATION : No matter how far you run, you can never truly escape, everything catches up to you at the end and when it does, it usually kicks your ass.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 30 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: arès. (penny ♥)
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: des gens normaux y'en a plein dehors, mais j'les regarde à la télé - 02/10 - 1h30   Jeu 4 Oct - 20:14

J'hésite sérieusement à me foutre dans le frigo et a y passer la nuit. Je crois que ça va me remettre les idées bien en place, bien comme il faut. Non parce que là, je déraille. J'ai envie de me foutre une balle, ou bien de me pendre, ou bien de pleurer, je ne sais pas trop, au fond. Peut-être les trois.. mais bon, en même temps, je me dis que je ne me tuerai pas ici, au moins par respect pour les autres candidats qui auront à tout nettoyer après mon passage un peu ensanglanté, dirons-nous, et puis aussi parce que il y a des caméras et que je suis pudique, vous comprenez ? Je ne fais pas ce genre de choses devant n'importe qui, du moins n'importe quoi dans ce cas si. Non mais c'est vrai, hein, ces caméras, elles sont chiantes, à vous suivre partout, tout le temps. Des fois, je les regarde, et j'avance. Elles me suivent. Et puis, après, je recule, et j'avance. Je rigole, parce que ces connes, elles continuent. J'vous jure, c'est n'importe quoi. Enfin soit. La part de gâteau en moins, je me demande bien ce que je vais manger. Je ne vais tout de même pas ouvrir le pot de mayonnaise et le bouffer à la cuillère, si ? Généralement je fais ça avec le nutella, mais bon, si vous dites que c'est bon.. alors que je suis en pleine réflexion culinaire, je sens une main qui claque gentiment dans mon dos, ce qui me force, en quelques sortes, à sursauter un peu, et à reculer également par la même occasion. Non, cette fois, je ne pousse pas de petit cri, comme j'en ai l'habitude lorsqu'on me surprend. C'est une fille, et malgré le sombre de la nuit, j'arrive à reconnaître Elliot. Je ne la connais pas, mais des meufs qui ont des prénoms de mecs, ici, ça court pas les rues. Du coup, j'l'ai reconnue direct. Elle m'avoue avoir fait une tarte aux myrtilles. Putain ! mes yeux s'ouvrent peu à peu, et cette phrase me fait presque oublier que j'étais sagement en train de comater, il y a encore cinq minutes, et que je songeais véritablement à y retourner. « Tu.. tu.. » je fais genre je suis ému, vous voyez ? N'empêche que la nana, si elle me donne une part de sa tarte aux myrtilles, elle se classe directement au top des nanas que je préfère ici. Bon, on va pas abuser, mais on va dire qu'elle va gagner des points, c'est pas mal, ça, si ? Je m'écarte un peu de l'embouchure du réfrigérateur pour la laisser pénétrer sa tête à l'intérieur. Elle sort une belle tarte, comme je les aime, et me demande de la suivre. Okay. Alors celle-là, on me l'avait jamais faite. Me nourrir en pleine nuit parce que je suis victime de mon estomac qui me cassent les burnes -autant dire la vérité-, devoir me lever de mon lit alors que je suis sagement posé à côté d'une déesse parce que j'ai la dalle, non, on ne me l'avait jamais faite. Et j'ai envie de dire que.. non, j'ai rien envie de dire, en fait, tout ce que je fais, c'est que je rejoins la demoiselle, du moins, je la suis. Elle part chercher des couverts, et nous sert une part à chacun. Elle est gentille. Elle me passe une part et me demande de me "régaler". J'entame la première bouchée, et.. « HAN PUCHAIN ! » j'essaie d'articuler mais c'est difficile, j'en ai plein la bouche. « CHAIS CRO BON, CHAIS.. UN ORGACHME, J'TE CHURRRRRE ! » okay, je kiffe. J'ai envie de l'embrasser, de lui faire un câlin, des enfants, de lui faire une statue. C'est bon, ce truc, c'est grâce à elle, non ?

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: des gens normaux y'en a plein dehors, mais j'les regarde à la télé - 02/10 - 1h30   

 

des gens normaux y'en a plein dehors, mais j'les regarde à la télé - 02/10 - 1h30

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» des gens normaux y'en a plein dehors, mais j'les regarde à la télé - 02/10 - 1h30
» Quelques questions sur les gens normaux.
» LES GENS NORMAUX SONT DES MONSTRES COMME LES AUTRES.
» Le grenier, c'est plein de poussière... Et de gens apparemment. [ Libre ]
» Les gens du voyage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE TROIS :: SAISON 8 :: Le village-