Partagez | 
 

 ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Ariana
MESSAGES : 292
AGE : 26
CITATION : guess i'd rather hurt than feel nothing at all.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 12 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SANTIAGO
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.   Lun 14 Mai - 1:42

anabel & valentina, post prime.
C’est avec Valentina et Anabel à sa suite qu’Ariana quitta le hall. A peine passée la porte, elle inspira un bon bol d’air frais et se sentit instantanément mieux. Elle n’avait peut-être pas peur des foules mais celle-ci avait été particulière, différente. Continuant à avancer, elle s’arrêta finalement au milieu du pont levis pour observer le paysage. Elle n’en revenait toujours pas d’être dans un château, un véritable château. C’était incroyable et franchement démesuré mais c’était une expérience à vivre bien que peut-être un peu traumatisante. Elle verrait bien sur le long terme. Toujours-était-il qu’elle avait vite comprit qu’il y avait nombre de candidats avec lesquels elle n’avait rien, absolument rien en commun. D’un côté c’était triste mais de l’autre ça lui ouvrirait peut-être certains horizons. Il ne fallait douter de rien et tout accepter avec le sourire. « Pour un peu j’attendrai presque qu’un prince charmant vienne me sauver. » A château de princesse va un prince toujours charmant, c’était un fait accompli. Aria n’avait par ailleurs rien contre le fait que le sien la rejoigne sur ce pont mais ce n’était pas possible. Ayant comprit que remercier la blonde encore une fois l’agacerait plus qu’autre chose, elle s’abstint et aiguilla la conversation vers un autre sujet. « Tu es croyante ? » C’était une question pour Valentina, après son discours sur les méfaits de l’alcool, c’était probable mais pas impossible. « On s’assoit ? » Entre temps, elle désigna le bord du pont et montra l’exemple en posant ses fesses sur le bois et laissant pendre ses jambes dans le vide. C’était aussi simple comme ça et plus convivial.
avatar

Valentina
MESSAGES : 1943
AGE : 27
LOCALISATION : ITALIE LA PLUS PART DU TEMPS.
EMPLOI : DR ET CHERCHEUSE EN BIOLOGIE MOLECULAIRE

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: NEMO PUIS HAMAD ET MARCUS.
Voir le profil de l'utilisateur http://sheeranaddict.tumblr.com/

MessageSujet: Re: ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.   Lun 14 Mai - 2:58

Ça pour faire bonne impression elle en avait fait une au poile comme on dit. Elle les entendait encore la traiter de folle alors qu'elle venait de passer la porte d'entrée en compagnie d'Ariana et d'une autre brune dont le prénom lui était encore inconnu. Elle fulminait de ne pas se faire comprendre par ces.. ces gueux. Oui ces gueux, des petites personnes sans aucune conscience collective. Ils ne pensent qu'à leur petite personne. Leurs pas les dirigent vers le pont-levis. Elle sourit face à ce spectacle, c'est magnifique. Elle n'a jamais eu l'occasion de visiter ce genre de bâtisse. Elle n'a jamais foulé les pieds sur un pont-levis d'après ce qu'elle sait. « Pour un peu j’attendrai presque qu’un prince charmant vienne me sauver. » Qu'on la sauve, oui. Elle n'était pas malade d'après ce que disait la brune. Mais Val persistait à se dire que l'on ne pouvait avoir ce genre de choses sans souffrir d'une pathologie. Peut être est-ce psychologique. Hm, elle n'est pas très romantique alors elle ne fait pas de commentaire sur le prince charmant. « Tu es croyante ? » Elle s’adresse à elle. Elle le sait immédiatement. C'est à cause de son discours sur l'alcool. Elle sourit. « Pas le moins du monde je dois faire partie des plus fervente athée de cette terre. » dit-elle dans un sourire avant de suivre la brune et de s’asseoir à son tour laissant ses pieds se balancer dans le vide. Elle ôte ses chaussures ça lui semble une plutôt bonne idée. Elle tourne la tête vers Anabel, dont le nom lui échappe encore. « On a pas été présenté, Valentina. » chanta-t-elle de son accent italien. Elle lui sourit. « Je te remercie d'ailleurs pour ton aide. » Beaucoup ici ne sont pas très.. avenant et altruiste d'après ce qu'elle a pu voir. Mais soit.. il faut de tout pour faire un monde il paraît.
avatar

Anabel
MESSAGES : 2900
AGE : 31
LOCALISATION : united kingdom
EMPLOI : social worker (rehabilitation)

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE: ANDREAS.
Voir le profil de l'utilisateur http://ann-boleyn.tumblr.com/

MessageSujet: Re: ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.   Lun 14 Mai - 5:13

Qu’il fait bon d’être dehors, malgré la fraicheur de la nuit. Par chance, j’ai pu récupéré une veste légère dans mes valises avant de rejoindre les autres dehors. Je suis certaine que mes épaules dénuées vont me remercier pour ça! « Pour un peu j’attendrai presque qu’un prince charmant vienne me sauver. » sont les premiers mots que prononce Ariana, alors que nous atteignons le pont-levis. Il est vrai que le paysage qui s’offre à nous est… merveilleux. Pour ce qu’on en voit, du moins. Demain, je pourrais mieux jauger, mais je suis tout de même satisfaite de ce que j’ai sous les yeux, là, maintenant. « Tu es croyante ? » demanda notre jeune camarade en direction de l’autre candidate. Il faut dire qu’avec ces discours enflammés lors du prime quant aux méfaits de la consommation d’alcool, c’était soit ça, ou soit elle était membre des alcooliques anonymes… ou ce qui s’y apparentait, ici, de l’autre côté de l’océan. Un léger sourire étira d’ailleurs les lèvres de la femme blonde. « Pas le moins du monde je dois faire partie des plus fervente athée de cette terre. » De ce fait, et sur invitation d’Ariana, elle alla s’asseoir à ces côtés sur le bord du pont, et je ne tardais pas à faire de même, m’installant de l’autre côté de la jeune fille, préférant toutefois s’installer jambe replié sous elle plutôt que pendant dans la vide. « On a pas été présenté, Valentina. » entendis-je dire de la bouche cette candidate au nom inconnue – qui ne l’était plus. « Je te remercie d’ailleurs pour ton aide. » Je secoue la tête, l’air de dire ‘oh, ça va, ce n’est rien’, parce que c’est vrai. Agir de la sorte est chez moi aussi naturel que respirer. « Ça m’a fait plaisir. Et moi, c'est Anabel. » Je laisse d’ailleurs un léger sourire naître sur mes lèvres, avant qu’il ne disparaisse, quand je songe au fait qu’ils ont été si peu nombreux à se sentir concerné de la chose. « C’est incroyable, quand même. On aurait pu croire que les gens auraient un peu plus de considération… mais non. Je veux bien croire en l’humanité, mais ce genre de comportement me fait peine à voir. » Je laisse entendre un soupire, découragée. Et rien que de penser au partenaire que je me coltine me démoralise un peu plus, encore. Je redoute mes prochains moments en sa compagnie.
avatar

Ariana
MESSAGES : 292
AGE : 26
CITATION : guess i'd rather hurt than feel nothing at all.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 12 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SANTIAGO
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.   Lun 14 Mai - 13:04

Oh. Aria s’étonna vraiment de la réponse de la blonde. Après tout c’était le genre de discours qui aurait pu sortir de sa propre bouche alors il lui semblait logique qu’elle … Croyait en quelque chose de plus grand surement. Le fait que ce ne soit pas le cas n’était pas grave en soit mais elle s’en trouva un peu désolée. Si personne dans cette maison n’était croyant, son séjour risquait de devenir vraiment long. « Alors pourquoi ce discours ? Si ce n’est pas trop personnel. » Elle était assez curieuse de nature et se trouvait intriguée par le comportement de Valentina. Il était possible qu’elle soit seulement très altruiste mais comme c’était rare, elle s’imaginait qu’il y avait une raison un peu plus personnelle derrière tout ça. Les pieds dans le vide, Aria tourna la tête vers la blonde. A première vue elle aurait dit espagnole ou italienne mais n’en était pas certaine. Elle n’était encore jamais sortie d’Irlande et seuls les accents télévisés pouvaient l’aider dans sa recherche d’identité. Pas que ce soit vraiment important dans le cas présent mais elle se posa la question. En tous les cas elle n’était surement pas d’ici, ça c’était certain. Elle appuya les remerciements de la blonde d’un hochement de tête mais n’en ajouta pas. Aria était capable de les remercier un nombre impressionnant de fois ce qui avait tendance à créer un certain malaise au bout d’un moment. Alors deux fois c’était bien, aussi elle ne réitéra pas. Perdant son regard dans l’étendue sombre devant elle, les propos d’Anabel firent échos aux siens. « Je préfère penser qu’ils ont préféré ne pas s’approcher pour me laisser de l’espace. Et que pour le reste ce n’était qu’un comportement lié à l’excitation de la première nuit. » Elle n’y croyait pas réellement, après ce qu’elle avait vu, notamment de Santiago et Andreas les journées allaient être mouvementées. « Je crois que nos partenaires ne sont pas vraiment disposés à la gentillesse et au don de soit. » Et encore, c’était si gentiment dit qu’elle avait presque l’impression d’être à côté de la vérité. « Le tien est sympa Valentina ? » Avec un peu de chance le sien partagerait ses croyances.
avatar

Valentina
MESSAGES : 1943
AGE : 27
LOCALISATION : ITALIE LA PLUS PART DU TEMPS.
EMPLOI : DR ET CHERCHEUSE EN BIOLOGIE MOLECULAIRE

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: NEMO PUIS HAMAD ET MARCUS.
Voir le profil de l'utilisateur http://sheeranaddict.tumblr.com/

MessageSujet: Re: ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.   Lun 14 Mai - 16:18

Ariana semblait étonné que la blonde ne soit pas croyante. Ce n'est pas si étonnant pour elle en faite. Elle en conclu rapidement que la brune elle doit l'être.  « Alors pourquoi ce discours ? Si ce n’est pas trop personnel. » Rien de personnel. Il y a une explication très simple. Cette question la fait sourire il semblerait que le genre humain est abandonné l'idée qu'il puisse y avoir des personne réellement altruiste dans ce monde. C'est presque triste. « J'étudie la biologie cellulaire et médicale à Dublin. Pour une simple raison je considère que la vie est quelque chose de précieux. Mon futur travail consistera à trouver des remèdes, des solutions à des problèmes médicale, au niveau de toutes les cellule de l'être humain. J'ai la conviction qu'il est totalement stupide de gâcher cette vie en la ruinant par des substance totalement surfaite. L'alcool ce n'est pas le problème c'est la forte consommation... » Elle parle trop. Elle se stoppe et esquisse un sourire sur ses lèvres. Elle sait que lorsqu'elle parle trop elle a tendance à perdre les gens. Ces jeunes femmes sont plutôt gentille et leur compagnie de lui déplaît pas alors ce serait sympa de ne pas les faire fuir dès le premier soir non ? Autant tenter de s'en faire des allier dès le début. Bien que pour la jeune italienne c'est quelque chose de très difficile. Elle se tourne donc vers la seconde brune. Elle lui demande son prénom et la remercie pour l'aide qu'elle lui a apporté. « Ça m’a fait plaisir. Et moi, c'est Anabel. » Elle lui sourit. Au moins elle fait partie des gens qui trouve normal d'aider une personne qui vient de s'évanouir alors que a plu part l'aurait laissé choir sans même la relever sans même jeter un coup d'oeil compatissant sur la demoiselle. « Piaciuto. » dit-elle dans sa langue natale avant de rire légèrement gêné. « Désolé il m'arrive de faire l'amalgame entre l'anglais et l'italien. » dit-elle dans un première temps. « Donc enchanté Anabel. » Elle lui sourit. C'est bien ça un des problème lorsque l'ont parle 5 langues différentes on a tendance à se perdre. «  C’est incroyable, quand même. On aurait pu croire que les gens auraient un peu plus de considération… mais non. Je veux bien croire en l’humanité, mais ce genre de comportement me fait peine à voir. » Elle acquiesce d'un signe de la tête. C'est dingue les gens sont dingue. « Je préfère penser qu’ils ont préféré ne pas s’approcher pour me laisser de l’espace. Et que pour le reste ce n’était qu’un comportement lié à l’excitation de la première nuit. » Elle est bien gentille cette demoiselle se dit alors Valentina. Elle hausse les épaules. « Je ne sais pas, j'ai l'impression que c'est pas assez cool pour eux d'aider les autres. » dit-elle d'un ton peiné. Elle pourrait débattre longtemps de cette mode du mauvais garçon qui n'aide pas mais bien au contraire empire la situation mais elle s'arrêtera là. « Je crois que nos partenaires ne sont pas vraiment disposés à la gentillesse et au don de soit. » dit alors la brune en parlant à Anabel. Elle se met alors à penser à son propre partenaire. Un demi sourire s'afficha sur son visage. Elle savait exactement à quoi s'attendre. Il ont prit le plus stupide du lot pour elle, rien que pour elle. « Le tien est sympa Valentina ? » Elle redeviens attentive à la conversation. Sympa oui. « Oui il semble gentil bien qu'assez vulgaire et peu soucieux des marques de politesse et d’hygiène. J'ai eu droit à un tas de postillon accompagné de miettes, des messes basses vulgaires, des qualificatif rustre. Il est exactement tout ce que je n'aime pas chez une personne, donc je ne suis pas étonné. » Elle en fait un très beau portrait de son partenaire vous ne trouvez pas ? Il faut dire qu'il ne lui a pas faire très bonne impression, comme elle a dut le faire fuir avec ses réactions elle n'est pas idiote. Si il ne lui convient pas elle ne doit pas lui convenir non plus.

Désolé je ferais plus court la prochaine fois
avatar

Anabel
MESSAGES : 2900
AGE : 31
LOCALISATION : united kingdom
EMPLOI : social worker (rehabilitation)

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE:
RELATIONS:
PARTENAIRE: ANDREAS.
Voir le profil de l'utilisateur http://ann-boleyn.tumblr.com/

MessageSujet: Re: ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.   Mar 15 Mai - 21:43

Les filles discutent un moment, et j’en profite pour m’installer, ne perdant cependant rien de leur échange. Je suis toujours comme ça, silencieuse, à l’écoute des moindres paroles qui sortent de la bouche de mes compagnons. J’emmagasine une tonne d’informations dans ma tête, et un jour peut-être, tout ce savoir me sera utile, qui sait. En me tenant ainsi, silencieuse, au côté de mes deux camarades, j’apprends du coup que Valentina est étudiante en biologie cellulaire et médicale et que la religion semble avoir une grande importance dans la vie de la jeune Ariana. Je lis un peu entre les lignes, car elle n’a pas été explicite à ce sujet. Mais ça me semble évident, à voir sa déception dans son visage, quand Valentina décline être croyante. « Piaciuto. » J’hausse les sourcils, pas bien certaine d’avoir compris ce que la blonde demoiselle vient de me dire. « Désolé il m’arrive de faire l’amalgame entre l’anglais et l’italien. » Je comprends. Il m’arrive, parfois, de mélanger l’anglais et le français dans une même phrase. Et d’autres langues aussi, tout dépend de mon interlocuteur. Mais celle-ci, qui semble être de l’italien, ne m’est pas familière. « Donc enchanté Anabel. » Je me contente de sourire en guise de réponse. « De même. » Au moins, maintenant, je suis fixée sur son identité. Un prénom vaut mieux qu’une douzaine de surnoms tous plus insipides les uns que les autres. « Je préfère penser qu’ils ont préféré ne pas s’approcher pour me laisser de l’espace. Et que pour le reste ce n’était qu’un comportement lié à l’excitation de la première nuit. » Cette réflexion d’Ariana me fait sourire, je trouve cette façon de voir les choses plutôt ‘rose bonbon’ mais je n’en pipe pas mot. Valentina le fait pour moi, de toute façon. « Je ne sais pas, j’ai l’impression que c’est pas assez cool pour eux d’aider les autres. » J’acquiesce d’un signe de tête, face à ses propos. Ils me semblent déjà plus réalistes que ceux de la jeune fille. Ariana profite d’ailleurs de ce moment pour revenir sur le prime, et plus particulièrement sur nos deux coéquipiers respectifs. « Je crois que nos partenaires ne sont pas vraiment disposés à la gentillesse, et au don de soi. » Je lève les yeux au ciel. Andreas s’est comporté comme un gamin, un gosse de riche. Et comme son partenaire semble être du même type, je suppose que c’est celui qui a osé lui balancer un verre à la figure. Une belle brochette que candidats que voici-la. « Le don de soi? Je doute même qu’ils sachent ce que ça signifie vraiment. » Pour sur, accorder de l’importance à une autre personne qu’eux doit relever du miracle. « Le tien est sympa, Valentina ? » Je tourne la tête vers elle. « Oui il semble gentil bien qu’assez vulgaire et peu soucieux des marques de politesse et d’hygiène. J’ai eu droit à un tas de postillons accompagné de miettes, des messes basses vulgaires, des qualificatifs rustres. Il est exactement tout ce que je n’aime pas chez une personne, donc je ne suis pas étonné. » Un vague souvenir de mon audition me revient en mémoire, je me souviens clairement avoir spécifiée ne point aimer les hommes égoïstes et vantards. Je suis tombée sur le jackpot, avec mon partenaire. « Je me demande pourquoi je le suis, moi. Andreas est clairement doté de tous les défauts qui m’horripilent chez quelqu’un… Pas de chance, c’est lui qu’on me refile comme partenaire. Sacré Cupidon. » Car c'était lui le responsable, après tout. Le maître de jeu, celui qui tirait les ficelles.
avatar

Ariana
MESSAGES : 292
AGE : 26
CITATION : guess i'd rather hurt than feel nothing at all.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 12 000 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: SANTIAGO
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.   Jeu 17 Mai - 15:42

« J'étudie la biologie cellulaire et médicale à Dublin. Pour une simple raison je considère que la vie est quelque chose de précieux. Mon futur travail consistera à trouver des remèdes, des solutions à des problèmes médicale, au niveau de toutes les cellule de l'être humain. J'ai la conviction qu'il est totalement stupide de gâcher cette vie en la ruinant par des substance totalement surfaite. L'alcool ce n'est pas le problème c'est la forte consommation... » La biologie cellulaire. Wouah. Ce n’était pas n’importe quoi et si Aria n’avait qu’une très vague idée de ce à quoi devait ressemblait ses études, elle se doutait que ce ne devait pas être facile tous les jours. De là à deviner le rapport entre ça et son respect de la vie, c’était un peu trop lui demander mais c’était tout de même bien qu’elle ait cette conscience après tout, peu importe d’où ça lui venait. Si elle-même ne consommait pas d’alcool, elle ne voyait pas en quoi ça pouvait être grave que les candidats boivent trop ici. Ce n’est pas comme s’ils pouvaient prendre leurs voitures en étant complètement souls. D’accord, il pouvait avoir des dégâts permanents au foie mais de son point de vue, rien de plus grave. C’était probablement pour ça qu’elle ne faisait pas d’étude par ailleurs. N’ayant pas de substance sur lesquelles argumenter, elle se contente de hocher la tête comme si elle savait exactement de quoi parlait la blonde. Italienne qu’elle était, par ailleurs. « Désolé il m'arrive de faire l'amalgame entre l'anglais et l'italien. » Aria avait vu juste quant à son origine étrangère. C’était la première italienne qu’elle rencontrait. C’était peut-être stupide mais elle en était heureuse, cette émission allait clairement lui permettre d’ouvrir un peu son horizon très restreint. Le fait qu’elle n’ait jamais quitté l’Irlande était une tare pour elle mais elle comptait bien y remédier un jour. Peut-être pas pour l’Italie mais Valentina pourrait au moins lui raconter comment c’était là bas. « Je ne sais pas, j'ai l'impression que c'est pas assez cool pour eux d'aider les autres. » Pour en revenir à leurs gentils camarades. Pour certains, il était clair que c’était la stricte vérité, pour les autres, elle préférait ne pas se prononcer trop tôt sans même les connaitre. Juger sur une simple apparence ou une seule action était loin d’être son genre. Elle haussa brièvement les épaules ne sachant que répondre et finit par y renoncer, suivant simplement le fil de la conversation. « Le don de soi? Je doute même qu’ils sachent ce que ça signifie vraiment. » Effectivement, ça ne semblait pas vraiment être une notion assimilée par tous mais encore, elle était certaine que sous ce comportement se cachaient bien d’autres sentiments. La plupart du temps, la suffisance et l’arrogance sont simplement des remparts au monde extérieur, une manière de se protéger des autres, d’une enfance difficile ou d’un passé trop chaotique. Ils avaient surement tous une excellente raison d’agir ainsi. Même Santiago, son cher partenaire. « Oui il semble gentil bien qu’assez vulgaire et peu soucieux des marques de politesse et d’hygiène. J’ai eu droit à un tas de postillons accompagné de miettes, des messes basses vulgaires, des qualificatifs rustres. Il est exactement tout ce que je n’aime pas chez une personne, donc je ne suis pas étonné. » Mais au vu des paroles de la blonde, elle n’était pas si mal tombée. Du moins il n’était pas tout ce qu’elle détestait chez quelqu’un, bien qu’elle ne soit pas certaine de savoir comment haïr un autre être humain. « Outch, dur. Mais vous vous connaissez à peine, ça ira peut-être mieux après. » Aria et son optimisme à tout épreuve. « Je me demande pourquoi je le suis, moi. Andreas est clairement doté de tous les défauts qui m’horripilent chez quelqu’un… Pas de chance, c’est lui qu’on me refile comme partenaire. Sacré Cupidon. » La belle Anabel n’était visiblement pas beaucoup mieux lotie. Il semblerait effectivement que Cupidon ait croisés ses couples de manière absolument pas aléatoires. « A mon avis, il y a une raison pour qu’il vous ait placé avec eux, il doit penser que vous avez une chance de les rendre meilleurs, plus ouverts, moins impoli. » Qu’elles seraient une influence plus que positif pour ces jeunes hommes. « Assez parlé de ces messieurs, parlez moi un peu de vous, ce que vous faites dans la vie, enfin toi Anabel, où vous habitez, ce que vous aimez faire… » Son cercle d’amis était assez restreint ou du moins elles étaient toutes plus ou moins identiques, les mêmes espoirs, les mêmes buts… Aria était impatiente de découvrir comment pouvait vivre les autres femmes.
avatar

Valentina
MESSAGES : 1943
AGE : 27
LOCALISATION : ITALIE LA PLUS PART DU TEMPS.
EMPLOI : DR ET CHERCHEUSE EN BIOLOGIE MOLECULAIRE

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: NEMO PUIS HAMAD ET MARCUS.
Voir le profil de l'utilisateur http://sheeranaddict.tumblr.com/

MessageSujet: Re: ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.   Sam 19 Mai - 16:43

La conversation va de bon train. Elle croit bien qu'elle a trouvé en ces jeunes femmes des alliées et pourquoi pas de futures amies si elle arriva à se dépasser assez pour faire en sorte de le devenir. Quoi qu'il en soit elle est bien contente de les avoir trouvé, d'avoir porté secours à la petite Ariana et d'avoir rencontrer Anabel. Elles ont toutes trois un caractère assez semblable bien que Ariana semble plus naïve plus optimiste que les deux autres. C'est charmant dans un sens. La conversation dérive sur leurs binômes respectif. Les deux jeune femmes semble avoir hérité des personnes les plus narcissique du lot bien qu'il semble y avoir un bon nombre de personnes égocentrique dans le lot. Val elle, a certainement eu le plus idiot et le plus grossier mais c'est une gentil garçon.  « Outch, dur. Mais vous vous connaissez à peine, ça ira peut-être mieux après. » Qu'est ce que je vous disais toujours optimiste cette fille. Elle sourit. « Je pense aussi. » dit-elle simplement rien de plus à rajouter elle ne fait corroborer les dires de la jeune femme. « Je me demande pourquoi je le suis, moi. Andreas est clairement doté de tous les défauts qui m’horripilent chez quelqu’un… Pas de chance, c’est lui qu’on me refile comme partenaire. Sacré Cupidon. »  C'est vrai qu'il n'a pas fait bonne impression. Mais ce n'est pas possible d'être si... horrible non ? Pas sans raison en tout cas il doit se cacher quelque chose derrière une personnalité si peu attirante. « C'est certainement un masque, il doit être une autre personne. Enfin je l'espère pour lui. » dit-elle scrutant les étoiles. « A mon avis, il y a une raison pour qu’il vous ait placé avec eux, il doit penser que vous avez une chance de les rendre meilleurs, plus ouverts, moins impoli. » Un optimisme à tout épreuve elle n'a pas remarqué le supercherie la petite demoiselle. Elle ne doit pas se souvenir de son casting vous savez le moment où ils nous demande notre idéal de partenaire. Et bien ce n'était qu'un piège. « S'ils nous ont mit avec l'exacte opposé de ce qu'on demandait c'est juste pour faire de l'audimat, pour créer des situation bancales, des prises de têtes et de temps en temps on se rend compte que les différences sont surmontable et certains finissent ensemble. J'ai cru voir ça dans certaines saisons du show. » Elle a regardé la chose un peu à la va vite il faut le dire. Mais elle pense que son explication est beaucoup plus plausible le reste.. c'est de l'optimise à toute épreuve made in Ariana. « Assez parlé de ces messieurs, parlez moi un peu de vous, ce que vous faites dans la vie, enfin toi Anabel, où vous habitez, ce que vous aimez faire… » Finit par dire la belle pour changer de sujet. Faire connaissance ne leur ferait pas de mal en effet. « J'habite à Dublin depuis 5 ans maintenant. J'aime.. les sciences. » dit-elle pour faire court avant de s'empresser d'ajouter. « Et un tas d’autres choses. » Elle veut pas passer pour une associable qui ne sort jamais de chez elle.. même si c'est qu'elle est. Sa se passe si bien pour le moment autant ne pas tout gâcher. « Et toi ? »

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.   

 

◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ◁ nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» Le diable marche avec moi la nuit, car il a peur d'être seul [Abandon]
» Mission intrigue : La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit [Livre II - Terminé]
» « Fais peur au lion avant qu'il ne te fasse peur. » [Omar Ibn Al-Khattäb] + Cassidy & Elliana
» Tu fais peur sans le faire exprès. #Khamzin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Les différents chapitres :: Les chapitres :: CHAPITRE TROIS :: SAISON 7 :: Extérieur-