Partagez | 
 

 monster lead me home ~ 03/02 | 21h40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Naveen
MESSAGES : 1969
AGE : 31
LOCALISATION : PONDICHERY - BANGALORE (INDE) / SANTA FE (USA)
CITATION : IL VAUT MIEUX METTRE SON COEUR DANS LA PRIERE SANS TROUVER DE PAROLES, QUE TROUVER DES MOTS SANS Y METTRE SON COEUR ─ MK GANDHI.
JUKE BOX : ALESSIA CARA, HERE - JAMIE LAWSON, WASN'T EXPECTING THAT - ED SHEERAN, PHOTOGRAPH - X AMBASSADORS, RENEGADES - JAMES BAY, LET IT GO - JAIN, COME.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 142 112,50 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: (CODY) LAWRENCE.
Voir le profil de l'utilisateur http://upsettingmetaphor.tumblr.com/

MessageSujet: monster lead me home ~ 03/02 | 21h40   Lun 1 Fév - 19:23

MONSTER LEAD ME HOME.
W / @LINO

Ces escaliers étaient peut être un lieu de passage avant toute autre chose, mais pour l'indien ils étaient aussi un endroit apaisant tel que le nid en comptait beaucoup, où il appréciait parfois de se poser, quelques minutes, pour simplement s'octroyer un moment de calme et de réflexion. C'est pour ça qu'il s'y était assis en ce début de soirée, mais pour une autre raison qu'il avait choisi une marche bien particulière, à la fin des escaliers. Parce que c'était déjà sur celle-ci qu'il se trouvait la dernière fois qu'il s'était attardé à cet endroit, la nuit où il avait tant appréhendé de devoir peut être quitter l'aventure, et où il s'était délibérément privé de quelques heures de sommeil pour simplement profiter du nid et des derniers instants qu'il y passait peut être. Cette nuit-là, il ignorait alors qu'il atteindrait le stade de la demi-finale, un pallier symbolique et ô combien impressionnant pour lui qui n'aurait jamais pensé rester aussi longtemps en jeu, et compter parmi les derniers candidats encore en compétition. Si on le lui avait dit, sans doute n'y aurait-il pas cru, et encore aujourd'hui il peinait un peu à réaliser qu'il ait pu faire un tel parcours, partir de rien et arriver jusqu'ici, tout ignorer de ce jeu et finalement s'y faire une place durable. Ce fameux soir, c'est Enola qui l'avait tiré de sa solitude et s'était efforcée d'y croire pour deux. Aujourd'hui, c'est une autre présence qu'il sentit à mesure que quelqu'un semblait descendre les escaliers, et un autre minois que ses yeux purent longuement détailler lorsqu'enfin une silhouette lui apparut. « Lino. » Sa voix était troublée, comme il l'était lui-même de croiser l'italien, dont la présence réchauffait déjà cette soirée des plus froides. « S'il te plaît, viens t’asseoir un petit moment à coté de moi. » Un doux sourire avait pris place sur ses lèvres, tandis qu'il s'était décalé pour lui faire une place tout près de lui. Passer un moment en compagnie de Lino était toujours une perspective agréable, mais depuis le retour de l'italien c'était d'autant plus précieux pour lui, parce qu'il avait un peu l'impression qu'une chance leur était donnée de se dire tout ce qu'ils ne s'étaient pas nécessairement confiés plusieurs semaines plus tôt. « Ce serait dommage de ne pas en profiter tant que je suis à nouveau pourvu de la parole, non ? » Cette fois, c'est d'un ton un peu plus amusé qu'il avait repris, bien qu'il pense sincèrement qu'il serait d'autant plus plaisant pour eux de passer du temps ensemble maintenant qu'il n'avait plus à mimer pour se faire comprendre. La dernière fois, il avait eu un peu de mal à communiquer avec Lino à cause de son gage, mais ce soir tout devrait être beaucoup plus simple. « Le message que tu m'as laissé, après ton départ … tu n'imagines pas combien il m'a touché. » L'indien ajouta ensuite, après quelques secondes, en vrillant son regard au sien. Il avait un petit pincement au cœur rien qu'en y repensant, mais c'était important pour lui d'y faire allusion, maintenant, parce qu'il n'était plus question de simplement lui répondre par le biais d'un réseau social. « J'ai porté ton costume, lors du prime où ont été remis les awards. Je ne sais pas si tu as pu le voir. » Il espérait, bien sûr, que Lino avait eu l'occasion de le voir dans son costume, parce qu'il l'avait porté pour lui, ce soir-là, avec l'envie de lui montrer qu'il pensait à lui, qu'il ne lui en voulait pas surtout. « Il m'a porté chance, tu sais. » C'était peut être un heureux concours de circonstances en soi, mais il avait toujours eu un peu de mal avec l'idée de « coïncidence ». Il croyait au destin, aux signes, et au fait qu'une chose puisse en influencer une autre, et donner lieu à de très beaux rebondissements.


i guess right now
you've got the
last laugh.
 

monster lead me home ~ 03/02 | 21h40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre
» Let Love Lead The Way [PV]
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Nos beau Accessoire du monster Combo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: Rez de chaussée :: Les escaliers-