Partagez | 
 

 that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Esther
MESSAGES : 3317
AGE : 27
LOCALISATION : dublin.
EMPLOI : maman à temps plein.
JUKE BOX : ARCADE FIRE - my body is a cage. KANYE WEST FT. JOHN LEGEND - blame game. ELLIE GOULDING - guns and horses. EMPIRE OF THE SUN - walking on a dream. BON IVER - can't make you love me. DRAKE - take care. SKRILLEX - scary monsters and nice sprites. LYKKE LI - get some. ED SHEERAN - kiss me.

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: cooper
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..   Jeu 2 Aoû - 23:19

« Mon amour... » demandais-je, faisant des yeux doux à l’homme qui se tenait en face de moi dans la cuisine. Lorsque je prend ce ton, presque suppliant, un léger sourire apparaissant sur mes lèvres, il ne peut pas me refuser quoi que se soit. « S’il-te-plaiiiiiit... » ajoutais-je en approchant mes lèvres des siennes, venant simplement frôler celles-ci, un geste que je sais relève beaucoup de frustration chez Connor. S’il veut un vrai baiser, il va devoir accepter. C’est simple, je viens de lui demander d’aller manger dans un des meilleurs restaurant de la ville. Pour quelle raison ? Aucune. Je veux passer la soirée seule avec lui. Faut dire que je commence à avoir des goûts dispendieux en matière de restaurant et autre. Mais ce n’est pas de ma faute si Connor me fait découvrir ce dont je me suis privée toute ma vie. Il ne faut pas croire non plus que je suis devenue une petite peste capricieuse qui ne mange que du caviar. Beurk, c’est dégueulasse en plus, du caviar. Mes mains viennent se faufiler sous le t-shirt de Connor délicatement, alors que mon regard se fait toujours aussi suppliant. Oh tiens, y’a Syssoï dans le salon, faudrait peut-être que je freine mes ardeurs légèrement. Malgré, ce n’est pas ce qui m’empêche de me coller contre Connor habituellement, je ne vois pas pourquoi cela changerait maintenant. « Mon beau russe, y’a du macaroni au fromage pour le diner. Tu passes la soirée en solo ce soir ! » lançais-je à l’intention de l’homme dans le salon, prenant finalement la décision moi-même. Et puis, j’ai assez d’argent pour nous payer le repas, bien que cela m’étonnerait que se soit ce qui embête Connor. Je dépose amoureusement mes lèvres contre celles de Connor remontant doucement mes mains contre son dos avant de me reculer, un sourire de petite fille sur les lèvres, le regard brillant. Ça m’en prend peu pour être excitée. Je monte les escaliers à une vitesse folle pour me rendre à la salle de bain où je vais prendre une douche seule cette fois-ci, parce que sinon, on est pas partie avant un bon bout de temps. Une fois terminé, je choisi une tenue qui plaira à Connor, parce que j’aime lorsqu’il a cette façon de me regarder, cette façon qu’il a de me désirer. Alors que je met la touche finale à mon maquillage, j’espère sincèrement que Connor est prêt aussi, même si je suis certaine qu’il est en bas entrain de dire une tonne de connerie à la place. Je descend et par surprise je le découvre prêt, m’attendant. Wow ! « Vous me trouvez comment ?! » Je fais un tour sur moi-même devant les garçons, prenant une pose de pseudo mannequin. Bon, je suis nulle pour faire ça, mais on remarque l’effort. Je tends la main vers Connor pour qu’il se lève et qu’on puisse quitter au plus vite. Après avoir salué Syssoï, nous sommes en route vers le restaurant. Nous n’avons pas fait de réservation, espérant qu’il reste de la place. Je nous vois mal finir dans un Mcdo habillé ainsi. Heureusement, la chance nous sourit et une table pour deux vient de se libérer dans un coin plutôt tranquille du restaurant. Je viens prendre la main de Connor, déposant un rapide baiser sur ses lèvres avant de suivre le serveur vers notre table. Cependant, mon sourire ne perd pas de temps avant de s’envoler. Puisque, assis à la table à côté de nous, se trouve... Cooper et Evey. C’est une vraie blague là. Ha ha ha, voilà, j’ai rit, on peut passer à autre chose. Mais non, c’est bien réel. Instinctivement, je serre un peu plus la main de Connor, mon visage devenant livide. Pourquoi est-ce qu’ils sont là ? Ils habitent à Limerick, qu’ils restent à Limerick. Ma soirée parfaite s’envole en un instant. Bon, et qu’est-ce qu’on fait, on s’assoit où on s’en va ? Je ne sais plus. Mais se serait très mal vu de partir ainsi. Et puis pourquoi est-ce que nous le ferions. Cooper et moi sommes amis après tout... Mouais. « Bonsoir... Quelle surprise de tomber sur vous... » J’aurais pu mettre un peu plus d’enthousiasme dans ma voix tout de même. Mon regard alterne entre Evey et Cooper, Cooper et Evey avant de se poser sur Connor. Je le supplie du regard de trouver une solution, même si pour le coup, il n’y en avait pas vraiment. Je soupire. Cette soirée s’annonçait terriblement longue.


avatar

Connor
MESSAGES : 4776
AGE : 34
LOCALISATION : DUBLIN, IRLANDE
EMPLOI : PDG CONNELLY INC.
CITATION : REALITY MEANS YOU LIVE UNTIL YOU DIE, THE REAL TRUTH IS NOBODY WANTS REALITY
JUKE BOX : ANBERLIN, THE CRANBERRIES, U2, R.E.M, OASIS, NIRVANA, SIMPLE MINDS, GOO GOO DOLLS, SYSTEM OF A DOWN, THE SMITH

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: rory, siomha
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..   Dim 12 Aoû - 0:21

Y'a un truc sympa à la télé, une énième rediffusion de Star Wars, la première saga, enfin la plus récente avec les épisodes précédents la version originale. Syssoï s'insurge lorsque je lui dis que je n'ai pas vu cette partie. J'ai des lacunes, ce n'est pas nouveau. Il propose de regarder, pourquoi pas ça peut être sympa. Je rejoins la cuisine pour récupérer des bières lorsque je croise le regard de ma bien aimée. Un regard qui en dit long sur le programme de la soirée. Elle n'a pas l'air d'apprécier. Mais elle ne dit rien parce qu'elle est conciliante, elle est même plutôt cool parce que mine de rien les moments à deux sont peu nombreux, beaucoup auraient pété un plomb à sa place. Néanmoins j'comprends bien qu'elle préférerait qu'on passe la soirée tous les deux. Elle me dit qu'elle a envie d'un restau' et me fait bien comprendre de façon totalement diplomate que le Russe n'est pas le bienvenu. Je fais la moue tandis qu'elle me lance un regard face auquel je ne tiendrais pas bien longtemps. « Mais y'a Star Wars à la télé... » Un regard vers Syssoï affalé sur le canapé, je passe successivement de l'un à l'autre tandis qu'elle me supplie. Elle sait y faire puisque déjà ses lèvres ne sont qu'à quelques centimètres des miennes, j'ai beau me rapprocher rapidement elles ne font que se frôler et elle sait à quel point ça me rend dingue. Je lève les yeux au ciel, non sans sourire légèrement. Je résiste pourtant. « On pourrait y aller demain si tu veux. » J'suis pas entrain de dire que je n'aime pas passer la soirée avec elle, au contraire, mais là j'suis carrément dans la merde. J'peux pas me scinder en deux pourtant ce serait nettement plus pratique. Elle glisse ses mains sous mon tee-shirt, elle frôle mon torse, le caresse ce qui déclenche des frissons immédiats. Elle a gagné et elle le sait, puisqu'aussitôt elle annonce à Syssoï qu'il passera la soirée seul, tout en lui proposant des macaronis. Je fronce les sourcils lorsqu'elle le qualifie de beau russe. J'aurais presque envie de lui dire non, pour l'emmerder autant qu'elle essaye de m'emmerder de cette manière sauf que j'suis pas aussi cruel. Au lieu de cela, je grimace légèrement et hausse les épaules, légèrement résigné. « Ce que femme veut ... » Il connait la suite hein ! Elle m'embrasse enfin et s'amuse à raviver ce désir que j'éprouve pour elle, elle n'a qu'à me toucher pour que le feu jaillisse sauf qu'elle se détache presque aussi. Je grogne, elle monte. Visiblement, elle a opté pour un restaurant chic, un peu dans le genre de celui où elle a rencontré mes parents, celui dans lequel je lui ai fait ma demande. Syssoï me chambre, puis je monte ensuite me changer à mon tour. Ce sera plus rapide me concernant, je troque mon tee-shirt pour une chemise propre, je me suis douché y'a une heure, ma veste en cuir et ça fera l'affaire. J'descends, le film à commencer, y'a un gosse, Anakin qui fait une course sur une machine bizarre, on commente un peu tout et n'importe quoi, à la façon de notre rubrique sur Fake Lover, et puis finalement Esther arrive, et nous interrompt puisqu'elle se place juste devant l'écran de télé. Elle se la joue mannequin et nous interroge. « Particulièrement hideuse ma chérie, comme d'habitude ! » Pourtant mes yeux démontrent le contraire, elle est sublime et je la déshabille du regard, elle me fait tourner la tête à chaque fois et ce soir plus encore. Quelques conneries plus tard on s'éclipse, j'aurais bien fumé une clope mais pas le temps. On monte dans l'Audi, et on arrive rapidement au restaurant choisi par la jeune femme. Un très bon restaurant toujours plein. Par chance on arrive juste au moment où une table se libère; enfin ça c'est ce que Esther croit, puisque le petit billet que j'ai glissé discrètement à l'hôtesse nous a facilité l'accès. Et lorsque je sens la main de ma fiancée se crisper sous mes doigts je remarque qu'il y a un soucis, c'est seulement lorsque mes yeux se posent sur une table voisine à celle qui nous est destiné que je constate l'ampleur des dégâts : Evey et Cooper installé à une table. Moi je m'en fiche totalement, mais j'sais qu'Esther est mal à l'aise, elle les accoste. Elle leur parle et cherche rapidement de l'aide dans mon regard. Je serais bien allé m'installé à notre table après cet échange bizarre, mais il paraît que ça ne se fait pas. « Bonsoir, ça fait une éternité, j'ai l'impression, vous avez l'air en forme, Evey, le mariage te va parfaitement au teint, tu es radieuse. » J'en ai trop fait là non ? Remarquez, je n'ai rien contre elle, son mari, c'est une autre paire de manche, mais c'est réciproque alors bon. Et puis c'est vrai qu'elle est radieuse. « Vous allez bien j'espère ? Parce que nous ça va super, on est comblé, n'est-ce pas ma chérie ? Bon, c'était sympa, mais on ne va pas vous déranger plus longtemps, vous devez avoir faim... » J'annonce prêt à partir vers cette fameuse table, j'attends juste Esther, qu'elle les salue et qu'on se tire enfin.
avatar

Cooper
MESSAGES : 2438
AGE : 31
LOCALISATION : Limerick, Irlande

LOVER'S LIFE
CAGNOTTE: 0 €
RELATIONS:
PARTENAIRE: Esther
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..   Ven 17 Aoû - 1:18

« Evey, bouges tu veux, on va être en retard » Rhalala ces stars, toujours à se faire désirer. Mademoiselle trainait avec son producteur à se raconter je ne sais quoi. En attendant, on avait une réservation au restaurant. Et non pas que j’étais quelqu’un de super ponctuel, mais mon estomac commençait à crier famine. J’avais passé la fin de l’après midi, à regarder ma chère et tendre femme enregistrer son album. Je m’étais fais tout petit, pour ne pas déranger. Je vous assurais, c’était possible. De ce que j’avais pu entendre, c’était de la bombe. En même temps je n’étais pas très objectif, quoi que. Si c’était de la merde qu’elle nous faisait là, il y aurait eu de fortes chances pour qu’elle connaisse mon avis. Ce n’était pas le genre de la maison de mentir pour faire plaisir. Même pas à ma femme. Elle devrait se considérer chanceuse. Bref, enfin mademoiselle se libéra, et nous pûmes prendre la route pour le restaurant. Nous n’étions pas là depuis plus de trois minutes, lorsqu’une voix se fit entendant, alors que je lisais le menu. Même pas besoin de lever le nez de ma carte pour la reconnaître. Esther. Je relevai la tête, pour l’apercevoir en effet. En compagnie de Connor. Sérieusement ? Ce soir ? Dans le même restaurant ? A la même heure ? Allez, quelles étaient les probabilités qu’une chose pareille arrive ? Et pourtant les voilà debout, devant moi. Quelle tournure surprenante des évènements. « Bonsoir, ça fait une éternité, j'ai l'impression, vous avez l'air en forme, Evey, le mariage te va parfaitement au teint, tu es radieuse. » Ce qu’il est drôle celui là. Etrangement, le son de sa voix était loin de m’avoir manqué. Et sinon, moi on ne me disait rien ? Je n’étais pas radieux ? « Vous allez bien j'espère ? Parce que nous ça va super, on est comblé, n'est-ce pas ma chérie ? Bon, c'était sympa, mais on ne va pas vous déranger plus longtemps, vous devez avoir faim... » Non mais regardez le, qui avait envie de nous expédier vite fait. Pourquoi tant de hâte ? Ça faisait tellement longtemps que je ne l’avais pas vu. Il fallait rattraper le temps perdu non ? Evey devait surement partager mon avis évidemment, hm. Je ne savais pas ce qui traversais ma petite tête à cet instant présent, peut être un élan de folie, mais voilà ce que je répondis. « Pas si vite voyons, il n y a pas le feu. Pourquoi vous ne resteriez pas diner avec nous ? » leur demandais je dans un magnifique sourire. J’osais même pousser le bouchon plus loin. Sans attendre leur réponse, voila que j’interpellais le serveur. « Ces messieurs dames vont manger avec nous. Vous pourriez rajouter une table pour eux ? » Je regardais Esther, l’interrogeant du regard, du genre, c’est d’accord ? Je leur forçais un peu la main j’en convenais, mais ils étaient libres de refuser. Même si le serveur était déjà en train de déménager les tables. Et puis Esther, ne pouvait pas me dire non. Pas à son petit Cooper chéri, pas vrai ? Sans compter qu’ils étaient trop poli pour ça, ils ne voudraient tout de même pas me vexer, si ? Je ne me remettrais pas d’un terrible refus c’est certain. Sans parler qu’il y avait du monde autours. On n’allait pas faire d’esclandre. Oh et puis ça fera bien dans les journaux ‘’Cooper/Evey, Connor/Esther, la réconciliation.’’ Ou alors on allait avoir un truc du genre ‘’un diner tourne au cauchemar’’. Mais non tout allait bien se passer. Il n y avait pas de raisons. J’étais un gentil garçon moi. En attendant, on pourrait être en droit de se demander ce qu’il m’arrivait. Pourtant j’allais très bien je vous assure. Je n’avais même pas encore bu la moindre goutte d’alcool. Je ne savais pas vraiment ce que je recherchais. J’étais peut être un chieur né. Ou maso. Allez, il n y avait pas que moi qui était curieux de voir comment la soirée allait se dérouler ? Puis de toute façon, en les sachant à deux tables, on aurait pas pu passer une soirée tranquille. Alors autant qu’ils soient carrément là. Je fis gentiment abstraction du regard noir qu’Evey devait être en train de me lancer à l’instant présent, et continuai sur ma lancée. « En plus, je crois que des félicitations s’imposent pour vos fiançailles. » Tout à fait. Alors c’était l’occasion de fêter ça non ? Quoi de plus normal bien sur entres amis ?

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..   

 

that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» that awkward moment when we're sitting next to each other feat. connor, cooper, evey & esther..
» That Awkward Moment [Pv Natali]
» that awkward moment ▬ ft april (terminé)
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FAKE LOVER :: L'AFTER :: Au delà du nid :: Dublin :: Temple Bar-